Normes et obligations pour gérer un chantier de bâtiment

Chaque année, de nombreux travailleurs de l’industrie du bâtiment subissent des blessures permanentes et une invalidité, les statistiques concernant les blessures catastrophiques et mortelles étant désastreuses. La gestion des risques est obligatoire et constitue une partie essentielle de vos opérations commerciales. L’incidence des blessures au travail est quelque chose que chaque employeur veut éviter.

Comment la santé et la sécurité au travail sont-elles réglementées?

La santé et la sécurité au travail sont régies par des lois, des règlements et des codes de pratique. Un article définit les questions procédurales ou administratives nécessaires pour garantir le respect de la loi. Les codes de pratique fournissent des conseils adaptés et aident les employeurs et les travailleurs à respecter leurs obligations. Les codes doivent être lus conjointement avec d’autres codes de pratique, cahier technique du bâtiment ou CTB, normes techniques ou industrielles pour les risques spécifiques à certains types de travaux tels que la démolition et l’excavation, les travaux électriques, le travail dans des environnements bruyants ou des espaces confinés et la manipulation sécuritaire de substances dangereuses. Pour plus d’infos, cliquez sur : c’est quoi le CTB ?

Qui est responsable de la sécurité au travail?

Les promoteurs, les constructeurs, les sous-traitants, les consultants, les ouvriers et les employés jouent tous un rôle dans la gestion de la sécurité au travail. L’obligation première de diligence incombe généralement à la personne qui dirige une entreprise ou une entreprise qui doit assurer, dans la mesure du possible, la santé et la sécurité des travailleurs engagés ou amenés à être engagés par la personne, et des travailleurs dont les activités dans l’exécution du travail sont influencées ou dirigées par la personne. L’industrie de la construction a souvent plusieurs « détenteurs d’obligations » car il y aura diverses entreprises et entreprises impliquées dans les travaux, le concepteur du bâtiment ou de la structure, l’entité qui commande les travaux, ceux qui exécutent les travaux, l’entrepreneur principal avec la gestion et le contrôle du lieu de travail. Les obligations des titulaires se chevauchent généralement avec la même obligation fréquemment partagée entre deux ou plusieurs. Par exemple, un sous-traitant est responsable de la sécurité de ses employés, mais sera également considéré comme un travailleur envers lequel l’entrepreneur principal aura une obligation. Dans ces circonstances, il est judicieux de coopérer pour satisfaire aux exigences de sécurité.

Gestion des risques au travail

La gestion des risques sur le lieu de travail nécessite une approche cohérente et systématique pour identifier les risques raisonnablement prévisibles pour la santé et la sécurité, mettre en œuvre des systèmes et des processus, pour éliminer, contrôler ou minimiser les risques. Elle consiste aussi à maintenir, mesurer et réviser les systèmes pour assurer leur efficacité et identifier les risques nouveaux ou persistants et mettre en place des systèmes pour les contrôler. La gestion des risques nécessite que des systèmes soient en place pour assurer un environnement de travail sécuritaire, fournir des installations adéquates et accessibles, donner accès aux premiers soins, s’assurer que des plans d’urgence sont en place et communiqués aux travailleurs.

Il faut aussi des systèmes pour gérer les risques associés aux contaminants en suspension dans l’air, aux produits inflammables et aux combustibles, les glissades, les chutes et les risques liés aux chutes d’objets. Les commanditaires de travaux de construction ont de nombreuses responsabilités en matière de gestion de la santé et de la sécurité au travail. Les entrepreneurs principaux doivent consulter les concepteurs tels que les dessinateurs, architectes, ingénieurs pour la mise à jour CTB, de toute structure ou bâtiment sur tout risque lié aux aspects de conception de ces structures. Cette communication doit être bidirectionnelle, l’entrepreneur principal discutant des risques du site de construction et les deux parties travaillant ensemble pour les éliminer ou les minimiser. Le concepteur doit fournir un rapport de sécurité écrit pour la structure.