Construction : quelles sont les normes de performances thermiques ?

Publié le : 28 juin 20224 mins de lecture

Neuve ou en rénovation, l’isolation thermique d’une construction permet d’assurer un confort thermique optimal à l’intérieur quelle que soit la saison. Il s’agit également d’un excellent moyen pour faire des économies en énergie et augmenter la valeur immobilière du bâtiment. Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, ce processus doit nécessairement répondre à des normes de performance thermique très strictes.

L’importance de l’isolation thermique

Le bâtiment fait partie des secteurs les plus touchés par la lutte contre le réchauffement climatique. En plus d’être très gourmand en énergie, c’est aussi un grand responsable des émissions de gaz carbonique (CO2). Face à cette situation, il vous convient donc de construire une maison labellisée suivant des normes de performance thermique. Les règles appliquées dans la construction évoluent avec le temps pour s’adapter aux matériaux et équipements innovants, et améliorer ainsi l’isolation. Selon la loi, la réglementation thermique (RT) rassemble toutes les exigences thermiques concernant les bâtiments neufs. Elle détermine la limite de consommation globale d’énergie d’une maison. 

La règlementation thermique 2012 pour la construction (RT 2012)

La Réglementation Thermique 2012 ou « Grenelle Environnement 2012 », abrégée en RT2012, régit les bâtiments neufs, à usage résidentiel et tertiaire. Comme ses prédécesseurs, elle a pour objectif d’optimiser la consommation énergétique en établissant une limite maximale. Dans cette option, la valeur moyenne du label BBC ou bâtiments basse consommation est de 50 kWhep/(m².an). Cette norme n’impose pas pour autant l’usage des matériaux spécifiques pour isoler une maison. L’obligation concerne uniquement les résultats en réalisant différents ouvrages. Pour atteindre l’objectif, bon nombre de travaux doivent être effectués comme l’intégration des isolants performants, en termes de qualité et d’épaisseur, le type de vitrage, le système d’aération, la perméabilité à l’air et l’orientation de la maison lors de sa conception. 

Qu’en est-il de la RT 2018 et la RT 2020 ?

Les normes de performances techniques suivent l’innovation technologique. Certes, la RT 2012 a favorisé la hausse considérable du nombre de logements bien isolés. Mais pour poursuivre la démarche vers une transition énergétique totale, les pouvoirs publics ont mis en place la RT 2018, une sorte de prémices de la RT 2020. Ces normes concernent essentiellement les bâtiments publics. Elles visent toutefois à mettre en vigueur de nouvelles dispositions pour habitations neuves depuis l’an 2020. Ces règlementations ont pour objectif de limiter les émissions de carbone et des gaz à effet de serre, et mettre en valeur les bâtiments à énergie positive.

Plan du site